Le Coup de foudre

Image de Le Coup de foudre

— Tu ne pourrais pas choisir un chat, comme tout le monde ?
— Non, pas de chat, trop classique, trop domestique.
— C’est très bien, un chat. Regarde Axel…
Elle était un peu mielleuse, Melissa. Difficile de lui en vouloir : elle avait fêté son anniversaire il y a une semaine et donc rencontré son familier, Axel, ce jour-là. C’était encore leur lune de miel. Alors quand elle parlait de son Axel adoré, sa langue se couvrait de miel, littéralement.
— C’est très bien, un chat, mais ce n’est pas pour moi, répondit Camomille.
Aujourd’hui, c’était son tour. C’était l’anniversaire de ses treize ans. Et treize ans, pour une sorcière, c’est très important : c’est le début de l’apprentissage. Mais pour commencer, il fallait que Camomille trouve son familier, son âme sœur, sa moitié, l’animal fantastique qui stabiliserait sa magie et ne la quitterait jamais.
— Peut-être que ce sera un renard, suggéra Melissa. Oh, je sais ! Une chouette !
Camomille fit la moue, mais ne dit rien. Sa meilleure amie avait accepté de l’aider et de l’accompagner à travers bois à la recherche de son familier, après tout. Camomille savait qu’il n’était plus loin. Elle le sentait.
Elles arrivèrent près d’un vieux moulin en ruines entre champs et forêt. Camomille leva les yeux sur le toit troué. Il était là. Quoi ? Un corbeau, peut-être. Oui, ce n’était pas une mauvaise idée. C’était très intelligent, un corbeau.
Une forme sombre sortit du trou et vint voleter autour de Camomille.
Oh ! Ça, ce n’était pas prévu.
— Une chauve-souris ?!
Melissa eut un mouvement de recul effrayé, se baissa pour récupérer Axel et le serra dans ses bras. Ça n’avait pas vraiment bonne réputation, les chauves-souris. C’était pour les sorcières un peu inquiétantes…
Camomille hésita. Elle n’y avait pas pensé, aux chauves-souris, surtout parce qu’elle n’en avait jamais vu. Elle tendit le bras, offrant un perchoir à l’animal qui se posa dans le creux de sa main, ses ailes se repliant sur ses doigts pour plus de stabilité. Elle était toute petite, et elle ne faisait pas vraiment peur. Elle avait un petit museau et une belle fourrure brune. En fait, elle était plutôt mignonne !
Camomille en tomba follement amoureuse.
— Je vais t’appeler Callie.
Du ciel tomba un éclair qui les frappa toutes deux, sorcière et familier, unies par la magie.
Aïe. Le coup de foudre, ça ne plaisante pas.

© Short Édition
Image de Céline Renaudin

Céline Renaudin

Prenez une fan de fantasy et de SF, ajoutez ses passions diverses et variées, son expérience dans l'enseignement et son habitude d'écrire des fanfictions en anglais, et voilà ce que cela donne !

Une autre histoire ?

Ici,
on lit des histoires courtes

Choisissez votre type de lecture